SAVE FOOD : la Messe Düsseldorf et la FAO fixent le cadre de leur collaboration pour les années à venir

This article is available in the following languages:

Messe Düsseldorf et l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) se sont mises d’accord sur le mode de poursuite de leur collaboration autour de l’initiative SAVE FOOD pour les années à venir. Le 9 mai 2013 à Rome, au siège de la FAO, Messieurs Werner Matthias Dornscheidt, président directeur général de Messe Düsseldorf, et Daniel Gustafson, Directeur Général adjoint des opérations de la FAO, ont signé le « Memorandum of Understanding » (MoU) correspondant.

L’objectif de SAVE FOOD est la réduction des pertes mondiales et du gaspillage de denrées alimentaires dans le but d'améliorer la sécurité alimentaire pour tous et de ménager les ressources. La mise en œuvre met l’accent sur la prise de conscience et la médiatisation du problème ainsi que le partage d’expertise des organisations publiques et privées, qui peuvent adhérer à l'initiative en tant que promoteurs depuis début 2012. Il s’agit de développer des stratégies de fond pour favoriser les engagements et investissements concrets. De nombreuses entreprises, associations et organisations ont saisi cette opportunité et sponsorisent déjà l’initiative SAVE FOOD.

La collaboration future de Messe Düsseldorf GmbH et de la FAO concernant SAVE FOOD repose sur l’étude des pertes de denrées alimentaires et des mesures de prévention appropriées selon les marchés, afin d’en approfondir la connaissance. À cet effet, la FAO a conçu un programme interne et mis en place un groupe de travail sur le thème des pertes de denrées alimentaires. Les membres de ce groupe réunissent le savoir et l’expérience de différentes sections de la FAO, ce qui leur permet de faire jouer les synergies pour SAVE FOOD.

Études sur le terrain au Kenya et en Inde
Une première étude est déjà en cours au Kenya. Elle quantifie les pertes de denrées alimentaires dans des chaînes de fourniture alimentaire déterminées et propose des mesures de prévention adaptées, qu’elle évalue par rapport à leurs faisabilité et rentabilité. Ainsi sera constituée une base solide et fiable, exploitable dans le cadre de stratégies politiques comme pour des investissements privés. À leur tour, ceux-ci devraient permettre de réduire durablement les pertes de denrées alimentaires et d’alimenter autant de personnes de plus dans la région.

Les résultats seront présentés à Nairobi au Food Processing & Packaging Exposyum du 26 au 28 novembre 2013, où ils constitueront un élément important et côtoieront des solutions conçues sur mesure par rapport aux exigences kényanes proposées par des entreprises de l’industrie de l’emballage et des process. Exposyum est organisée par StarlingExpo en collaboration avec Messe Düsseldorf. Cette conférence-exposition est le premier membre africain de la famille internationale du salon de l’emballage interpack.

Une seconde étude sur le terrain aura encore lieu cette année en Inde, selon un accord récemment signé. Elle est conçue sur le même modèle que la kényane pour permettre les comparaisons.

Des silos métalliques pour petites exploitations agricoles
De son côté, l’initiative SAVE FOOD lance un premier projet concret, financé par les contributions de ses sponsors, pour limiter les pertes de denrées alimentaires. Avant la fin de l’année, des petits exploitants agricoles kényans seront équipés de silos métalliques permettant le stockage sûr (et a priori intermédiaire) de différentes variétés de céréales. Dans la région du Kenya choisie pour l’opération, jusqu’à 10 % de la récolte – selon les variétés – est perdue par manque de stockage adéquat. Ces silos métalliques peuvent être fabriqués au Kenya avec des moyens relativement simples et permettent de prévenir les pertes causées par l’humidité et les organismes nuisibles. L’action est accompagnée d’une formation dans l’utilisation correcte des silos. Une campagne de communication régionale avec diffusion de dépliants et d’affiches ainsi que de spots à la radio est également prévue pour mettre en avant les atouts de ce mode de stockage.

Une évolution positive
Ces études ainsi que le projet au Kenya constituent des étapes importantes. L’initiative SAVE FOOD a démarré à l’interpack 2011 par une conférence sur les pertes et le gaspillage de denrées alimentaires. La FAO présenta alors une étude cherchant à quantifier le problème dans sa totalité. Les denrées alimentaires perdues ou gaspillées dans le monde se chiffrent à 1,3 milliard de tonnes par an – soit un tiers de la production mondiale. Dans l’enceinte du salon, une exposition faisait prendre conscience du problème et donnait les résultats des études. Après plusieurs étapes en Allemagne, Italie et Russie, l’exposition SAVE FOOD va également tourner aux États-Unis, au Kenya, en Inde et à l’EXPO 2015 de Milan.

À la suite de l’accueil chaleureux à la conférence et de l’intérêt suscité, SAVE FOOD s’ouvrit aux entreprises au début de l’année 2012 et leur offre aujourd’hui la possibilité de promouvoir des projets concrets en tant que sponsors, apporter leur savoir-faire et s’établir en réseau avec d’autres participants. Depuis 2013, le Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE ou UNEP en anglais) est également partenaire de SAVE FOOD. Sa campagne « Pensez.Mangez.Préservez », pour dire non au gaspillage alimentaire, cible l’attitude des consommateurs, des commerces alimentaires et du secteur de la restauration et de l’hôtellerie. Même l’UE s’investit dans le sujet : M. Janez Potočnik, commissaire en charge de l’environnement, a déclaré 2014 comme étant « l’année contre le gaspillage ». La lutte contre le gaspillage alimentaire y jouera un rôle prépondérant.

Le Memorandum of Understanding co-signé par Messe Düsseldorf et la FAO constitue la base des activités internationales futures autour de SAVE FOOD. Ainsi, une conférence s’adressant aux associations à but non lucratif et aux entreprises est déjà prévue pour interpack 2014. De plus, l’exposition spéciale INNOVATIONPARC PACKAGING sur les pertes et le gaspillage de denrées alimentaires montrera des solutions et technologies d’emballage concrètes visant à éviter qu'un tiers des denrées alimentaires produites dans le monde ne continuent à être perdues ou ne soient jetées à la poubelle.

Press office

Sebastian Pflügge
Phone: +49 (0)211 4560-464
Fax: +49 (0)211 4560-87464
pfluegges@messe-duesseldorf.de

Apostolos Hatzigiannidis
Phone: +49 (0)211 4560-544
Fax: +49 (0)211 4560-87544
hatzigiannidisa@messe-duesseldorf.de